OMEOPATIA

si riceve su appuntamento TEL. 0481 630639 - CELL. 368 3466177

Blog

Blog

Meilleurs voeux pour une année de bonne santé et pleine d'énergie !

Posted on January 2, 2020 at 9:55 AM

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2020, pleine de bonnes vibrations, riche de bonnes surprises et idéale en santé.

Je reste à votre disposition pour toute séance de bio-énergie, relaxation guidée et conseil en aromathérapie.

Gil





ENERGETIQUE - Champ électromagnétique et taux vibratoire planétaire

Posted on November 19, 2019 at 11:55 AM

La Terre est entourée d’un champ magnétique qui agit comme un bouclier et "filtre" toutes les énergies venant de l’Univers. Depuis quelques années, ce champ magnétique ainsi que la vitesse de rotation de la terre diminuent alors que sa fréquence ou son taux vibratoire augmente.



Le taux vibratoire de la terre change

Depuis des milliers d’années la terre vibrait à 5 hertz. Et depuis quelques années (1987 selon certains spécialistes), elle est passée à 8 Hz. Depuis fin 2012, elle s'est encore élevée à environ 13 Hz. Ce qui est énorme. C’est la raison pour laquelle nous avons souvent l'impression que tout va de plus en plus vite et que le temps s’accélère.

La Terre connait une profonde métamorphose depuis une trentaine d’années.

De la même façon, l’être humain connait également ces changements profonds. En effet, nous sommes en résonance avec notre planète. Si sa fréquence augmente, alors nous devons, nous aussi nous adapter à cette nouvelle fréquence. C’est pour cela que nous sommes en pleine mutation, et que nous allons vers cette nouvelle conscience, cette nouvelle vibration qui est plus élevée.

Tout cela fonctionne un peu comme un poste de radio. Imaginez que, depuis plusieurs milliers d’années nous étions sur 106.6. Cela signifie qu’aujourd’hui, il nous faut tourner le bouton du poste pour aller sur une nouvelle onde qui est 107.7. Cependant c’est à nous de le tourner. Nous avons le choix ! c’est par notre volonté et notre désir que nous passons à l’action pour aller vers cette nouvelle fréquence.



Le taux vibratoire dans les temps anciens

Dans des temps reculés, un tout petit nombre de personnes avait accès à la Connaissance. C'est à elles que l'on doit l'érection de lieux sacrés tels que les temples, les pyramides, les cercles de pierre comme Stonehenge... Ces lieux sacrés étaient construits selon la loi des nombres en relation "juste et parfaite" avec l’Univers.

Les anciens connaissaient ces lois et ces lieux étaient bâtis selon la géométrie sacrée et le nombre d’or. Ce qui fait qu’ils étaient chargés d’un taux vibratoire très élevé. Seuls les initiés pouvaient entrer dans ces lieux pour s'appliquer à s’ouvrir aux "dimensions de l’esprit".

Le basculement des pôles magnétiques, déjà en cours et scientifiquement observable, aura-t-il un impact notable sur ces dimensions ? Comment les règnes animal et végétal vont-il vivre cette nouvelle ère ? Il est bien difficile de répondre à cette question mais une chose m'apparaît évidente : c'est à un grand basculement que nous allons assister, et presque chaque fois que cela s'est produit par le passé, des civilisations entières ont évolué ou disparu...

___________________________________________________________________

(Cet article est partiellement écrit par mes soins mais comporte des passages glanés ou inspirés de parutions et sites internet mélangeant bien trop souvent des notions physiques et culturelles admises avec des affirmations ésotériques que je considère invérifiables. C'est la raison pour laquelle je ne fais volontairement pas mention explicite de ces sources).

ENERGETIQUE - A propos du taux vibratoire (et du taux de vitalité)

Posted on November 19, 2019 at 10:35 AM

J'avoue qu'il n'est pas facile de définir très exactement ce que sont le taux vibratoire et le taux (ou degré;) de vitalité d'un être vivant.

Les mesures de la vibration et de la vitalité sont recoupables et se retrouvent souvent (mais pas toujours) en correspondance. Récemment, j'ai eu la douloureuse occasion (que l'on peut à la fois considérer comme une situation dramatique mais aussi comme un privilège) d'assister au dernier souffle d'une personne de mon entourage, âgée de plus de 90 ans. Une fin de vie tout ce qu'il y a de plus "normale" mais lors de laquelle j'ai pu mesurer (à l'aide de ma main droite qui est mon "antenne" à moi) la baisse rapide du taux vibratoire ET du taux de vitalité. Le premier était déjà bien bas depuis des mois (deux ans depuis mon premier contact avec cette personne) mais le deuxième s'est littéralement effondré au cours des dernières heures de la vie. Puis lors des derniers cycles respiratoires, les deux "courbes" m'ont semblé chuter de façon vertigineuse. C'est ce qui m'a permis de détecter que cette personne vivait ses toutes dernières minutes et de pouvoir le faire comprendre à sa fille qui hésitait à quitter son chevet pour revenir un peu plus tard... ou rester, ce qu'elle a donc choisi de faire.




On a déjà dit que TOUT est énergie, et que la matière n'est qu'une sorte d'ultime concentration de l'énergie. On peut d'ailleurs remarquer que toute matière ne possède pas la même dureté, la même masse, donc la même "concentration" d'énergie...

Or l'énergie se transmet et se mesure en "vibrations", notamment les sons ou encore la lumière qui se transmettent par des vibrations qui leur sont propres...

Le taux vibratoire est la mesure de la qualité de cette énergie structurelle.

Cette mesure peut s'appliquer absolument à TOUT : objets physiques inanimés, êtres vivants (plantes, animaux, êtres humains), mais aussi aux "choses" non matérialisées qui sont constitués d'énergie (par exemple les "corps énergétiques").

Chaque "chose", chaque espèce vivante, présente une fréquence vibratoire de base propre à son espèce :

Les minéraux ont un T.V. harmonisé avec celui du sol sur lequel ils se trouvent...

On utilise généralement l'Unité Bovis pour définir le taux vibratoire, même si d'autres échelles peuvent aussi être employées avec les mêmes proportions observables.

Les bovins "vibrent" aux alentours de 4000 Unités Bovis.

Les êtres humains sont en général entre 6000 et 9000 U.B.

Les carnivores (non "urbanisés") aux alentours de 12 à 16.000 U.B.

Les chevaux de 18 à 27.000 U.B.

Les oiseaux au-dessus de 27.000 U.B.

Les plantes présentent un cas particulier car les T.V. sont différents suivant les espèces, et pour les arbres, surtout les "espèces nobles" (les grands arbres), les T.V. évoluent au fur et à mesure de leur évolution.

De grands et vieux arbres (chênes, cèdres, oliviers, vieux de plusieurs siècles) peuvent avoir des T.V. dépassant les 100.000 U.B.

Notre planète présente, selon l'endroit où les mesures sont prises, de très grandes variations de T.V., allant de Taux négatifs très bas à des Taux extrêmement élevés.

Il faut savoir que l'absolue totalité de la Terre est parcourue par des réseaux de "canaux" énergétiques, allant de la "résille" de base (3 à 4 centimètres de largeur au centre, régulièrement espacés de 8 à 12 centimètres, présentant des polarités régulièrement inversées) résille croisée qui couvre la totalité de la surface et présente (sauf cas particuliers) un Taux Vibratoire constant et régulier allant de 6000 à 9000 Unité Bovis (en général), jusqu'aux grands réseaux cosmiques (que certains nomment "Réseaux Sacrés") dont certains dépassent les 500.000 ou 600.000 U.B., en passant par toute la gamme des réseaux Hartmann, Curry et autres...




J'ai remarqué que, ces dernières années, nous avons observé (et subi) des variations extrêmement importantes des T.V. de par le monde.

En effet, lors de certaines périodes récentes (correspondant à de violentes manifestations telluriques : tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes...) les T.V. de la résille sont "montés" jusqu'à + 180.000 U.B. sur la bande de polarité positive, et - 180.000  sur la bande négative.

Il semble également probable que les pics d'activité solaire, se traduisant par l'arrivée à la limite du champ magnétique (bouclier protecteur) de la Terre, aient un impact sur les taux vibratoires ressenti au niveau planétaire.

Ces périodes heureusement assez courtes (quelques jours) ont été très mal supportées par de nombreux êtres vivants et notamment humains.

Si la grande majorité des gens en sont encore aux 6 à 7000 U.B. traditionnellement admis comme étant la moyenne, certaines personnes dont le style de vie (physique et/ou spirituel) est en adéquation avec les grandes valeurs humaines et universelles, ont largement dépassé les 100.000 U.B. en T.V. du corps physique.

Ces taux vibratoires sont également et très étroitement liés à un autre taux mesurable : le taux de vitalité.

Le taux de vitalité permet de détecter un organe défaillant

Mesuré sur une échelle arbitraire qui va de 0 à 100, le taux vibratoire va déterminer la qualité, le potentiel de vie de l'être considéré (tout être vivant, qu'il soit végétal ou animal). Cette mesure évidemment indépendante de l'espèce, absolument personnelle, est fondamentale pour connaître l'état de santé de l'organisme étudié.

Exemple : comme rappelé ci-dessus, un bovin a un taux vibratoire structurel aux alentours de 4000 U.B., et un oiseau au dessus de 27.000.

Un jeune bovin en excellente forme va toujours avoir un T.V. de 4000, mais le Taux de Vitalité se situera aux alentours de 85 ou 90, alors qu'un oiseau vieux et malade aura encore un T.V. aux alentours de 27.000 (même s'il est légèrement abaissé;), mais son taux de vitalité sera de 40 ou 50 (en dessous de 40, la fin n'est pas loin).

Il est également possible, très intéressant et utile de mesurer le taux de vitalité de TOUS les organes du corps, un par un ("body scanning"), ce qui permet très rapidement et avec une fiabilité remarquable de rechercher l'organe qui présente un problème.

Concernant le taux de vitalité, voici en gros ce que j'observe chez les personnes qui viennent me consulter :

Au-dessus de 70 = pleine forme.

70 = santé normale.

de 60 à 70 = plus ou moins grande fatigue.

de 50 à 60 = état de santé déficient, maladie, nécessitant des soins.

de 40 à 50 = pathologie grave, à 40 souvent critique.

à 30, la personne est mourante (ou l'organe est complètement dévitalisé;).

Ces mesures sont également valables pour les animaux et permettent de déterminer rapidement la localisation d'un problème de santé.

Très utiles également dans le règne végétal, les taux de vitalité permettent de déterminer l'état de la plante.

Le taux de vitalité d'une fleur qui vient de s'épanouir est très proche de 100 !




BIO-ENERGIE - Qu'est ce que c'est et à quoi ça sert ?

Posted on September 5, 2019 at 10:05 AM



Bioénergie : Rééquilibrer les énergies vitales

La bioénergie est une thérapie holistique qui se base sur le fait que chaque individu est composé de champs énergétiques et que toute pathologie physique ou psychique est liée à un dérèglement de ces champs. La bioénergie mesure et analyse les champs énergétiques, repère et corrige les déséquilibres de ces champs et va aider l’énergie à circuler correctement dans l’organisme pour harmoniser les centres d’énergie vitale (appelés "chakras" dans les médecines orientales).

La bioénergie considère que la structure énergétique d’un individu est à la fois d’ordre thermique et électrique (voire "magnétique", bien que le terme de magnétisme ne soit pas vraiment approprié à mon sens).

Notre organisme produit une énergie qui se répartit et circule normalement de façon symétrique par rapport à l’axe central du corps physique, en passant par les centres d'énergie vitale. Cette énergie irradie aussi autour du corps humain et est généralement appelée "aura". Il s'agit d'un champ énergétique subtil que l’on peut sentir, analyser et sur lequel on peut travailler pour rétablir des désordres physiques ou psychiques. Les champs d’énergies qui composent notre aura sont directement liés aux principaux centres d'énergie vitale, qui sont eux-mêmes en relation avec nos principaux centres nerveux.


Une séance avec un bio-énergéticien : pour qui, pour quoi ?

Problèmes affectifs ou relationnels, deuil, choc, ou encore perte d’emploi perturbent l’alimentation en énergie des cellules et des organes, qui finissent par ne plus fonctionner correctement. Le bio-énergéticien analyse la provenance des blocages énergétiques et travaille sur les perturbations du flux d’énergie. Il va aider à rétablir la circulation énergétique pour débloquer des tensions musculaires, psychiques ou émotionnelles.

La thérapie bio-énergétique est tonifiante et revitalisante. Elle améliore les performances physiques et intellectuelles, elle stimule l’immunité, permet d’entretenir la santé ou d’aider à un processus de réparation. La bio-énergie optimise la vitalité, améliore les capacités d’auto-guérison, permet de surmonter certains troubles post-traumatiques ou des difficultés sexuelles. Elle est recommandée dans la gestion de l’anxiété ou du stress et dans les cas de dépression. On la conseille aussi pour les problèmes d’asthme, d’allergies, de dysfonctionnements de la thyroïde, pour les maux de tête ou encore des troubles digestifs.

Quelques informations utiles sur une séance avec un bioénergéticien.


Avec qui ?

Les thérapeutes qui pratiquent la bioénergie couplent souvent cette connaissance avec d’autres spécialités en thérapie énergétique comme la biorésonance ou le biomagnétisme. Il n’est pas rare non plus de trouver des ostéopathes, des kinésithérapeutes, ou des magnétiseurs qui pratiquent la bioénergie, tout comme les thérapeutes qui pratiquent la MTC (médecine traditionnelle chinoise).


Déroulement d’une séance

En règle générale, la première séance dure environ 1h30. C’est surtout une séance d’entretien entre le consultant et le thérapeute, suivie d’un bilan énergétique. Le thérapeute peut aussi observer le teint du visage, le ton de la voix, la qualité du souffle ou encore l’aspect de la langue. Il établit ainsi un état le plus complet possible des énergies du consultant pour pouvoir trouver d’où viennent les blocages et s’orienter vers les principales zones à traiter. La correction et la levée des blocages énergétiques se fait par l’imposition des mains, par des pressions sur les points d’acupuncture, par des exercices posturaux ou respiratoires. Le thérapeute, peut également recommander des produits naturels (huiles essentielles, minéraux ou oligo-éléments) s'il sent que ceux-ci peuvent favoriser le retour à l’équilibre énergétique.


Combien ça coûte ?

En règle générale, les tarifs peuvent varier entre 40 et 80 € pour la première séance (60 en ce qui me concerne). Les séances suivantes coûteront entre 40 et 60 € et dureront entre 45 minutes et 1h15 En moyenne, 3 séances permettent un bon rééquilibrage et une recirculation énergétique correcte. Mais des résultats satisfaisants peuvent aussi être observés dès la première séance (souvent le lendemain matin, après une nuit de sommeil). Dans des cas plus rares, il sera nécessaire d'insister un peu plus mais la bio-énergie reste une thérapie brève.

Enfin, sachez qu'en fonction de votre mutuelle la facture d'une ou de plusieurs séances peut être remboursée, souvent dans le cadre d'un forfait annuel de médecines douces.


Sources et lectures utiles :

- Association Française de Bio-énergétique (www.francaise-bio-energetique.com)

- "Annuaire thérapeutes" (article de Caroline Morel, adapté par mes soins) (www.annuaire-therapeutes.com)

- Ouvrages:

"Bioénergie", de Stéphane Cardinaux, éd. Trajectoire, 311 p., 40,05 €.

"La bioénergie - Surmonter ses blocages émotionnels et physiques", de Françoise Elbaz, éd. Ellebore, 240 p., 20 €.


DOULEURS - Le SADAM, un mal encore méconnu

Posted on September 4, 2019 at 9:10 AM

Douleurs articulaires, manque de sommeil, dents qui grincent, fatigue visuelle… Et si c’était un SADAM ? Le point sur ce syndrome encore peu connu.



Le syndrome algodysfonctionnel de l’appareil manducateur (SADAM) est parfois aussi nommé le syndrome de Costen, du nom du médecin qui, en 1934, a décrit ce mal. On l’appelle syndrome parce qu’il ne s’agit pas, à proprement parler d’une maladie, mais d’un ensemble de symptômes correspondants à une pathologie.

Pour le dire simplement, le SADAM est un déséquilibre de la mandibule. Les mâchoires supérieures et inférieures permettent de parler et de mastiquer, grâce à une articulation située entre la mandibule et l’os temporal. Il s’agit d’un petit disque qui permet aux os de glisser. Si le disque ne se trouve plus dans la bonne position, cela crée un déséquilibre dont les causes sont incertaines, mais dont les conséquences peuvent se révéler très graves s’il est laissé sans soins. On parle du syndrome dès l’instant où ce déséquilibre devient la cause d’une réaction en chaîne et d’un nombre de symptômes élevés conduisant à une réelle entrave à la vie quotidienne, affectant la sphère physique autant que psychologique.


Un ensemble de symptômes

Parce que les symptômes du SADAM n’ont rien de spécifique, il est très facile de passer à côté. Pourtant, c’est la somme des symptômes qui doit vous mettre la puce à l’oreille, même si un patient peut ne pas les présenter tous de manière exhaustive.

Dans un premier temps, le patient se plaint de douleurs localisées dans la partie supérieure de son corps :

• Migraines

• Douleurs aux oreilles

• Acouphènes

• Torticolis

• Fatigue visuelle

• Vertiges

• Difficultés de mastication

• Douleurs aux articulations temporo mandibulaires

• Douleurs et inconfort au niveau de la mâchoire et de la face

Mais le déséquilibre ainsi créé va se répercuter dans la partie inférieure du corps :

• Asymétrie des hanches

• Douleurs du bassin

• Maux de dos

• Lombalgie

• Crampes dans les pieds

Il est important de noter que le bas du corps sera affecté de manière symétrique. On constate un déséquilibre du même côté que celui où on a constaté un défaut de l’appareil manducateur.

S’ensuit un important risque de luxation de la mâchoire. La mâchoire se déboîte, craque et devient de plus en plus douloureuse. Lorsque le patient parle, mange ou dort, on peut entendre un léger bruit au niveau de sa mâchoire ou des grincements de dents nocturnes. Progressivement, la partie supérieure et la partie inférieure se décalent, parfois on constate que la mâchoire inférieure s’est déplacée, impliquant une position en arrière, en avant ou décalée d’un côté ou de l’autre.


Quels sont les facteurs du SADAM ?

Le SADAM est une pathologie complexe en ce sens qu’elle ne possède pas une seule cause possible, mais un ensemble de facteurs potentiels. Parfois, on constate que l’une des conséquences du SADAM, l’un de ses symptômes, est en réalité le point de déclenchement de la pathologie. On dit que la pathologie est d’origine multifactorielle, parce qu’elle peut résulter d’un nombre important de facteurs sans qu’un seul ne puisse nécessairement permettre de l’anticiper. On distingue deux catégories de facteurs.

Les facteurs directs :

• Le stress agit souvent comme un hyper-contractant

• Le manque de sommeil favorise le stress

• Les anomalies congénitales peuvent comprendre un dysfonctionnement de l’appareil mandibulaire qui s’aggrave avec le temps

• Les troubles musculaires et de la posture vont venir créer une crispation de la mâchoire

• Les traumatismes ou fractures de la face

• Le trouble de l’occlusion dentaire, où les dents mal alignées impriment un déséquilibre à l’articulation temporo mandibulaire.

Les facteurs indirects :

• Les troubles digestifs

• L’obstruction nasale chronique

• Les rhumatismes

• Le déséquilibre hormonal

• La difficulté respiratoire

Les traitements proposés pour soigner le syndrome

Il est difficile d’obtenir un traitement dès le début dans la mesure où le diagnostic met souvent du temps à être posé. Le nombre de symptômes non spécifiques oriente souvent les médecins sur de mauvaises voies. Dans la majorité des cas, un patient atteint de SADAM va devoir rencontrer toute une batterie de spécialistes pour chaque symptôme pris isolément. Évidemment, ce parcours du combattant n’améliore pas la santé du patient qui arrive souvent dans une véritable détresse psychologique. Incompris, laissé pour compte, mal soigné, souvent désigné comme hypocondriaque, le malade augmente sa situation de stress à mesure que sa situation empire et que les médecins ne trouvent pas de solution. Il arrive souvent que le patient atteint du syndrome de Costen soit identifié comme dépressif. Un traitement par antidépresseurs ou anti spasmophiles ne l’aidera pas.

Une fois diagnostiqué, le patient est traité par plusieurs spécialistes, selon deux types de soins.

Les soins externes

• Un traitement kinésithérapie pour soulager les symptômes osseux et musculaires

• Un traitement médicamenteux pour supprimer la douleur et les tensions

• Une correction orthodontique avec pose d’une gouttière

• Un traitement des troubles du sommeil et de l’anxiété

Les soins chirurgicaux

• Repositionnement de la mandibule

• Implant dentaire

Lorsqu’un traitement commence, il faut que le diagnostic du SADAM ait été clairement posé par votre médecin, stomatologue ou chirurgien maxillo-facial. Cette identification permet alors au patient d’être pris en charge par la Sécurité sociale, plutôt que de consulter des spécialistes à ses frais. Lorsque le SADAM n’est pas identifié, les consultations multiples peuvent rapidement devenir une raison d’endettement sévère.

Pour ne pas passer à côté d’un diagnostic, restez à l’affût lorsque plusieurs maux surviennent en même temps. Il se peut qu’ils soient tous liés à un syndrome. Ne manquez pas de dresser une liste exhaustive à votre médecin et de lui parler de tous vos maux sans vous focaliser sur celui qui vous paraît le plus gênant.


(Sources : https://www.grands-meres.net, "Critères diagnostiques de Recherche des Désordres Temporomandibulaires“ (CDR/DTM) de Dworkin et LeResche - 1992, Jean-Paul Goulet, Sylvie Breton, Daniel Nachaat (trans.), « Critères Diagnostiques de recherche des Désordres Temporomandibulaires CDR/DTM » [archive], RDC-TMDinternational.org, novembre 2002 (consulté le 25 juillet 2012)